L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises

par LES VOIVRES 88240  -  27 Juillet 2017, 04:41  -  #Municipalité, #Entreprise, #Cultivar

Que Dieu et Notre Dame de Bonne Espérance, que les visiteurs allèrent ensuite saluer après un petit détour par la carrière de La Colause, me pardonnent, mais la mise en service effective et efficiente de cette Couveuse d'Entreprises, déjà présentée lors des précédentes visites organisées par l'Echo des Trois Provinces, n'est pas sans me remplir d'une extrême jubilation.

L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises

Après quelques mètres et échanges autour des premiers sites de Les Voivres aménagés où l'industrie s'est implantée, nous franchissons plusieurs siècles et entrons dans la Couveuse d'Entreprises. Mise en place sur la commune par l'ex Com Com du Val de Vôge, elle devait accueillir les bureaux d'études de jeunes entreprises cherchant à valoriser les ressources forestières de la région dans le cadre de Terres de Hêtres.

C'est fait, deux d'entre elles occupent déjà les locaux flambants neufs. Les studios peuvent héberger les personnes qui y travaillent et celles ci bénéficient maintenant du Très Haut Débit grâce à l'expérimentation TDF.

Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des monde. Non ? Si ? Hé bien, oui ! Pourquoi bouder son plaisir quand un beau projet aboutit. Il suffisait de voir, quelques jours après, les regards admiratifs des participants à la réunion délocalisée de la Région Grand-Est qui visitaient les locaux pour se rendre compte de son importance pour l'économie locale.

Il a fallut plus de 3 ans pour finir la construction de l'ancienne ferme Ory . Le chantier d'insertion en a retiré des tonnes de déblai. Tout le monde a voulu mettre son grain de sel et il a fallu ferrailler pour avancer tout en se pliant à toutes les demandes de mises aux normes au fur et à mesure qu'elles sortaient.

Michel Fournier a même à cette occasion poussé son célèbre cri de guerre :

"-Faut arrêter les conneries." quand un beau matin une énième administration a décrété qu'il fallait mettre la moitié du bâtiment aux normes anti-sismiques.

C'est vrai qu'il fallait être bien optimiste, ou  aux dires d'autres manquer singulièrement de réalisme pour projeter de bâtir cette couveuse autour d'un champ de ruines situé au bout du bout de la commune, donc du monde, puisque comme le dit Delphine Barbaux : "Les Voivres sont le centre du monde."

Il est vrai que si une solution n'avait pas été trouvée in extrémis à force de démarches et de sollicitations auprès de tous ceux qui proposaient des solutions, cet endroit est celui de Les Voivres où le réseau est le plus faible, ce qui ne convient pas aux besoins des entreprises. Mais tout s'est mis en place juste à temps." Hommes de peu de foi, pourquoi tremblez-vous ? " La question est toujours d'actualité. Si vous foncez tête baissée, vous devez renverser beaucoup d'obstacles et vous vous faites beaucoup d'ennemis. Mais c'est la seule solution pour arriver à maintenir la vie dans nos communes rurales.  Pour cette raison il faut le dire et le répéter quand on a devant les yeux un projet qui aboutit : "Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes."

Ce bout du bout du monde, la municipalité a bien l'intention de continuer à le valoriser. Déjà Delphine après avoir monté elle-même une belle serre en ossature bois, vend ses premiers paniers Amap tous les jeudis dans la chambre à four rénovée.

Le terrain  aux alentours doit servir à implanter d'autres activités de maraîchage et au dessus du chemin longeant l'Etang Lallemand une bande a été allouée à la mairie pour permettre à des entreprises de s'installer.

Tout cela change bien des dernières années de la ferme Ory mais n'est pas sans rappeler l'époque où avec 150 hectares, elle employait une partie de la population pour aider aux gros travaux, produisaient des tonnes de pommes de terre et envoyait par tonneaux entiers les grenouilles de l'Etang Lallemand aux restaurateurs d'Epinal.

La prospérité d'une région ou d'une entreprise connait régulièrement des hauts et des bas. Le destin de cette ferme Ory reconvertie en Couveuse d'Entreprises en est la preuve.

 

L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
L'Echo des Trois Provinces visite Les Voivres (suite) La Couveuse d'Entreprises
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

jean7288 27/07/2017 10:12

Oui, Germaine, Marguerite et René Ory, ainsi que leurs parents dont je me souviens moins, auraient bien du mal à s'y retrouver.
Qui aurait pu imaginer, à l'époque, une telle évolution ? Tant mieux pour Les Voivres qui doivent une fière chandelle à quelques pionniers... dont le maire pour qui, que l'on soit pour ou contre, il est tout simplement honnête de le reconnaître.

LES VOIVRES 88240 28/07/2017 05:23

Justement maintenant on en garderait des traces.

jean7288 27/07/2017 16:16

D'accord mais à quoi bon quand il n'en reste pas de traces ?

LES VOIVRES 88240 27/07/2017 13:55

Paul Ory a été longtemps conseiller municipal. D'après le maire, Louis Honoré c'était la mémoire de la commune. Une telle personne serait bien utile aujourd'hui.