Elections législatives

par LES VOIVRES 88240  -  12 Juin 2017, 05:18  -  #Municipalité

Le choix était large

Le choix était large

Un taux d'abstention record,  la moitié des électeurs ne se sont pas déplacés. Carottes cuites ou raz le bol, "certainement les deux, mon général". Le nouveau gouvernement élu a réussi en quelques semaines a faire la preuve qu'une fois de plus, on a pris les mêmes et on recommence.

A les Voivres, même si le Front National arrive en tête il n'a pas une majorité écrasante comme au second tour des présidentielles. Par contre le très local Cédric Drevet, et sa suppléante de Les Voivres, Marie Demange, avec 8,33 % fait un score tout a fait honorable dans la commune. Gageons que nous le retrouverons dans les années à venir comme candidat à de prochaines élections.

Dans la Vôge les Bains, son score est plus faible : 6,81 %.

Pour le deuxième tour nous nous retrouverons entre un duel J.-J. Gaultier (LR), 22,12%, et C. Franqueville (DVG),18,62%. Il y a une une grande dispersion des voix, dans cette circonscription. Nous avons donc un ballotage entre deux personnes de bords différents mais qui se réclament toutes les deux de la majorité. Ce ratissage tout azimut risque d'éloigner encore un peu plus les électeurs des urnes.

 

Résultats  pour Les Voivres

 %Voix  
J. Grosse-Cruciani (FN)32,50 %39  
R.-L. Rothiot (LFI)12,50 %15  
R. Magnien-Coeurdacier (LREM-MDM)12,50 %15  
F. Lamaze (DVG-EELV)9,17 %11  
J.-J. Gaultier (LR)8,33 %10ballot. 
C. Drevet (577)8,33 %10  
J. Allane-Voilquin (DVD)7,50 %9  
C. Franqueville (DVG)6,67 %8ballot. 
A. Gronoff (DLF)0,83 %1  
P. Lopez (PCF)0,83 %1  
D. Hancock (UPR)0,83 %1  
C. Bailly (LO)0,00 %0  
D. Mangin (PA)0,00 %0  
 
Abstentions52,31 %
Votants47,69 %
Blancs1,61 %
Nuls1,61 %
Exprimés96,77 %
Elections législatives

jean7288 12/06/2017 09:40

Avec un Président de la République qui « marche sur l'eau », c'est très "chic" de se réclamer de la majorité. Même les cas de certains n’influencent pas le choix des électeurs qui, manifestement, préfèrent avoir une oreille pour eux à Matignon ou à l’Élysée.
Reste que l'Assemblée "violette horizon" qui s'annonce, n'est pas forcément un très bon signe pour nous. Certes, après un tel tsunami politique, le Gouvernement va avoir les coudées franches pour appliquer le programme présidentiel. Çà ne veut pas dire que nous en avons fini avec les turpitudes de certains et les difficultés quotidiennes que rencontrent bon nombre de nos compatriotes. On sent bien aussi que ce n'est qu'après les Législatives que les véritables difficultés vont commencer. « C'est au pied du mur qu'on voit le maçon », en l'espèce... le Macron.
Espérer redresser la France en donnant tous les leviers à son Président, pourquoi pas ? Souhaitons cependant que sa jupitérienne verticalité, débusquée au détour de plusieurs de ses propos -- supposés "off" ou non - ne vienne pas perpétuer une démocratie monarchique dont plus personne ne voulait. D'un jeune lieutenant devenu général, on sait bien comment a fini l'histoire pour un certain empereur... et pour le Pays.