La Maisondici fêtée à l'école Chantereine de Villersexel

par LES VOIVRES 88240  -  3 Juin 2017, 04:45  -  #Ecole, #maisondici

Photo Joshua

Photo Joshua

16 h 30, départ de Les Voivres avec Geoffrey Joly, le directeur du centre Odcvl, pour se rendre à l'école Chantereine de Villersexel sur l'invitation d'Evelyne. Elle projette ce soir le diaporama des photos prises pendant le séjour des classes CP et Ulis de son école à Les Voivres.

C'était il y a seulement deux mois de cela et depuis la rentrée des vacances de Pâques, les progrès de ces élèves sont époustouflants. Est ce du à leur séjour à la Maisondici qui leur a permis de mieux se connaître, de découvrir d'autres horizons ? Ou bien, comme le pense Geoffrey, les artisans de tout cela, c'est avant tout les enseignants qui ont su les motiver, et leurs donner envie d'apprendre et de créer.

Ou alors c'est peut-être l'émulation provoquée par l'ours qui maintenant sait lire et écrire et qui fait des émules ?

A moins que ce ne soit tout simplement, pourquoi chercher midi à 14 h, les fées de l'étang Lallemand, qui d'un coup de baguette magique leurs ont permis de franchir d'un bond plusieurs paliers ? C'est certainement l'explication la plus logique, un peu comme lorsqu'on apprend à faire du vélo et que çà vient tout d'un coup.

Il serait aussi possible d'évoquer, comme nous l'avons souvent fait, la possibilité donnée à ces élèves d'exprimer leur créativité, en dessinant, en écrivant des textes libres, en prenant des photos de leurs camarades, en continuant à la sauce Internet ce qui se faisait avec Les Cahiers de la Chanson des Cerises.

Quoique il en soit tout le monde avance d'un bon pas, un peu plus vite que les deux invités induits en erreur, pour le chauffeur, par une mauvaise signalisation et un JPS déprogrammé par le Sotré et pour le passager, par un sens de l'orientation égal à zéro.

Heureusement, à part les premières photos, nous avons pu visionner malgré notre retard le reste du diaporama, faire honneur au buffet et aux rafraichissements servis ensuite et accepter l'invitation de manger au restaurant de nos hôtes. Le grand jeu.

L'honneur était perdu, mais la gamelle était sauve.

Un grand jeu qui valait bien le déplacement et le risque de s'aventurer en terra incognita sans un copilote compétent. Il faut aussi reconnaître que l'accueil de tout le monde fut chaleureux. Il égalait celui que les élèves reçurent à la Maisondici. Ils gardent encore un souvenir émerveillé de ces trois journées passées à découvrir Les Voivres, ses chemins, ses forêts, les petites bêtes de Frédéric  et des deux veillées au centre d'accueil.

Un tel séjour aurait été plus profitable s'il avait été fait peu de temps après la rentrée scolaire. Mais il fallait le temps de monter le dossier pour avoir les autorisations nécessaires. Même si ces démarches ont été longues, Evelyne à bien l'intention de revenir à Les Voivres avec toute sa classe l'an prochain.

 

Joshua prend une photo de groupe.

Joshua prend une photo de groupe.

Pendant ce séjour un appareil photo a été prêté plusieurs fois aux élèves qui purent apprendre à s'en servir.

Depuis leur retour en classe, au autre, moins sophistiqué, a été mis à leur disposition. Ils photographient régulièrement en travaillant par groupes de deux ou trois leurs camarades dans la cour de récréation ou dans la salle d'école.

Le résultat est assez bluffant car souvent les portraits qu'ils réalisent sont plus naturels que ceux fait par des adultes. De plus ils sont à la même hauteur que leur sujet. Ils y a donc moins de traits déformés par une vue plongeante.

Ce soir l'un d'entre eux prit les traditionnelles photos de groupes qui illustrent cet article. Plusieurs autres firent les reporters dans la cour de l'école parmi les personnes autour du buffet.

Photo Joshua

Photo Joshua

L'ours était bien entendu invité aussi à cette soirée. L'ours qui porté à tour de rôle par les petites filles, parcourut tous les chemins de Les Voivres, rencontra le Sotré, invita les fées à danser et réussit l'exploit de ne pas tacher sa belle fourrure dans la boue autour des petites mares de la zone humide ou en mangeant des spaghettis aspirateurs.

Photos JoshuaPhotos JoshuaPhotos Joshua

Photos Joshua

jean7288 03/06/2017 08:48

De quoi me faire regrette que « de mon temps » comme on dit, il n'y ait plus eu "Les Cahiers de la Chanson des Cerises" et pas encore Internet. Je ne me souviens pas non plus, et c'est dommage, qu'on nous ait confié un appareil photo.
Une observation cependant, l'ours n'aurait été « porté à tour de rôle (que) par les petites filles » ? Pas bon pour la parité...

LES VOIVRES 88240 04/06/2017 05:13

Oui ils seront lus par la classe d'Evelyne ce sera leur cours de lecture a t'elle dit. Merci pour les adorables, moi-même je craque et passe mon temps à les dessiner. L'éducation nationale vous pardonne ce R manquant. Çà fait quand même désordre dans un commentaire sur une classe de CP

jean7288 03/06/2017 14:40

« Bernard a raison » : évidemment... c'est l’article 1.
Article 2 : Bernard a toujours raison.
Article 3 : au cas où il aurait exceptionnellement tort (ce qui, à mon avis est absolument impossible, ndlr) l'article 1 revient immédiatement en vigueur. ☺
Si cet article et - on ne sait jamais - ses commentaires doivent être lus aux adorables "montreurs d'ours", ajoutez donc, svp, un r au mot « regrette » de ma première intervention. Merci

Evelyne 03/06/2017 11:12

Bernard a raison, l'ours est dorloté à tour de rôle par les filles et les garçons.
Cette année encore, les enfants ont appris à vivre ensemble et le programme va être bouclé avec une façon d'aborder les notions moins classique que ce qu'on pourrait voir dans la majorité des classes.
Nous avons tous vécu une très belle expérience et chacun a progressé, à son rythme.
Merci pour ce bel article. Il sera montré à la classe et lu collectivement mardi. (Ma séance de lecture est toute trouvée)

LES VOIVRES 88240 03/06/2017 09:04

Pendant les trois jours à la Maisondici je n'ai vu que des petites filles le porter mais à l'école les garçons aussi le prennent dans leur bras.