Variations de températures

par LES VOIVRES 88240  -  26 Avril 2017, 04:51  -  #Qu'il est beau mon village

Variations de températures

La magnifique floraison qui a enchanté nos paysages pendant un grand mois vient de subir les assauts du gel. Les températures sont descendues  jusqu'à - 5° et même - 6° dans le Val de Vôge. Cet épisode glacial n'a rien d’exceptionnel.

Le climat des Vosges est presque océanique si l'on considère l'importance de ses précipitations mais par ses températures il se rapproche du type continental. Il présente régulièrement des écarts importants entre les minima et les maxima sur une année et même sur quelques jours.

Cette année les dégâts seront importants car depuis fin mars la végétation avait littéralement explosée. Les fleurs, les plantes ont, selon les espèces, une avance de 15 à 30 jours.

L'an dernier le manque de froid n'avait pas permis une dormance d'hiver assez forte et les gelées printanières avait déjà provoqué des dégâts. Cette année, c'est le scénario inverse, une période de grand froid en février suivie d'une grande douceur, qui ont eu les mêmes effets, la vernalisation boostant la montée de sève.

Alors est ce à dire que la nature c'est du grand n'importe quoi ? Pas forcément car contrairement à nous, elle ne raisonne pas en rendements à l'hectare mais en survie des espèces. Ce n'est donc pas grave si les paniers pleins de cerises promis par les arbres surchargés de fleurs ne se concrétisent pas. Il en restera toujours quelques unes que les oiseaux ou les renards iront disséminer dans les bois après les avoir mangées.

Piètre consolation pour le jardinier, le maraicher, l’arboriculteur ou le viticulteur qui voient leurs récoltes compromises. Si encore une fois de tels événement se sont toujours produits régulièrement, si nombre de dictons mettent en garde contre les gelées tardives dans nos régions, perdre une récolte ne fait jamais plaisir.

Dans le même temps les plantes qui ne risquent pas d'être détruites par ces températures négatives souffrent de la sécheresse. Les prairies marquent le pas et ont même tendance à jaunir, les producteurs de céréales s'inquiètent.

Si une hirondelle ne fait pas le printemps, les températures anormalement douces de la première quinzaine d'avril ne rempliront pas les greniers.

Variations de températures

Aux Hirondelles

 

De l’aile effleurant mon visage,
Volez, doux oiseaux de passage,
Volez sans peur tout près de moi !
Avec amour je vous salue ;
Descendez du haut de la nue,
Volez, et n’ayez nul effroi !

Des mois d’or aux heures légères,
Venez, rapides messagères,
Venez, mes sœurs, je vous attends !
Comme vous je hais la froidure,
Comme vous j’aime la verdure,
Comme vous j’aime le printemps !

Vous qui des pays de l’aurore
Nous arrivez tièdes encore,
Dites, les froids vont donc finir !
Ah ! contez-nous de jeunes choses,
Parlez-nous de nids et de roses,
Parlez-nous d’un doux avenir !

Parlez-moi de soleil et d’ondes,
D’épis flottants, de plaines blondes,
De jours dorés, d’horizons verts ;
De la terre enfin réveillée,
Qui se mourait froide et mouillée
Sous le dais brumeux des hivers.

L’hiver, c’est le deuil de la terre !
Les arbres n’ont plus leur mystère ;
Oiseaux et bardes sont sans toits ;
Une bise à l’aile glacée
A nos fronts tarit la pensée,
Tarit la sève au front des bois.

Le ciel est gris, l’eau sans murmure,
Et tout se meurt ; sur la nature
S’étend le linceul des frimas.
Heureux, alors, sur d’autres plages,
Ceux qui vont chercher les feuillages
Et les beaux jours des beaux climats !

O très heureuses hirondelles !
Si comme vous j’avais des ailes,
J’irais me baigner d’air vermeil ;
Et, loin de moi laissant les ombres,
Je fuirais toujours les cieux sombres
Pour toujours suivre le soleil !

Saint-Nazaire, avril 1840

Auguste Lacaussade, Poèmes et Paysages, 1897

Celui-ci aussi avait encore fleuri cette année.

Celui-ci aussi avait encore fleuri cette année.

Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Variations de températures
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

BROGGINI 26/04/2017 09:31

J'imagine que la photo prise à la Grande Fosse en face de la maison Henriquet nous montre un reste de maison en ruine. Je crois me souvenir que la famille de Joséphine VAUTRIN (dit Pétard) avait résidé en ce lieu avant de venir s'installer à la tête des Voivres suite à l'incendie de leur habitation. Bernard pourrait-il le confirmer? À qui appartient cet endroit bien nettoyé?

LES VOIVRES 88240 26/04/2017 18:16

Pitié. Ôtez vos lunettes.

jean7288 26/04/2017 12:26

Ce commentaire s'est probablement égaré mais « la marie » n'est pas mal non plus. Alors, allons y pour "Le gars Pierre" et sa Marie. ☺
https://youtu.be/8iP6QORHu3U

LES VOIVRES 88240 26/04/2017 11:23

Normalement c'est les mauvais jeux de mots sont interdi

LES VOIVRES 88240 26/04/2017 09:55

Non je ne peux pas confirmer. Ces ruines appartiennent à la marie qui veut justement les utiliser comme carrière tout comme la maison Vautrin. Quand j'étais jeune il y avait là un atelier de distillation. C'est le chantier d'insertion qui a nettoyé.

jean7288 26/04/2017 08:51

« Il y a moins de désordre dans la nature que dans l’humanité. » (Edgar Morin)