Raconte moi ton clocher

par LES VOIVRES 88240  -  15 Avril 2017, 04:30  -  #HISTOIRE

Vous pouvez partager (samedi, le jour du retour de nos fameuse cloches, serait bien) l'article ci-dessous.

Jean Noël

Qu'il est beau notre clocher !
Qu'il est beau notre clocher !Qu'il est beau notre clocher !
Qu'il est beau notre clocher !Qu'il est beau notre clocher !Qu'il est beau notre clocher !
Qu'il est beau notre clocher !Qu'il est beau notre clocher !Qu'il est beau notre clocher !

Qu'il est beau notre clocher !

BROGGINI 16/04/2017 18:17

Croyez vous Jean que j'arriverai à convaincre le maire des Voivres. Ma demande faite l'année dernière pour enlever les souches hideuses placées au centre du village au droit de la porte de la maison des associations auprès de Michel est restée sans suite. Rendre hommage à ces valeureux combattants est une bonne idée, comment Michel va-t-il interpréter cette sollicitation? on va y réfléchir. Bonne soirée.

jean7288 18/04/2017 10:05

Oui, je le crois. Votre autorité naturelle et votre statut de témoin des événements pourraient influencer favorablement la décision du Maire concernant la requête que je compte lui adresser prochainement.

LES VOIVRES 88240 17/04/2017 05:29

Mais non vous avez été entendu. Cette souche est ôtée. Je croyais que vous étiez au courant.

BROGGINI 15/04/2017 09:33

Quel était le jeu des jeunes garnements du village dans les années 1938/1939 ? Faire le tour du clocher sur la corniche située entre l'horloge et les abat son. Quels étaient ces garnements? il y avait Roger et Robert Faron, René Morel et son camarade, votre serviteur. Il suffisait de sortir par l'ouverture faite par l'absence d'un abat son en façade principale et l'intrusion audacieuse de cette corniche nous ravissait à souhait, lequel irait le plus vite? C'était Robert autant que je sache.Qui le ferait aujourd'hui?

jean7288 17/04/2017 12:07

Je n'ai pas connu de Roger Faron mais un certain Robert qui devait donc être son frère et au sujet duquel j'avais déjà écrit un commentaire : « j’ai un souvenir de Robert Faron (fils, je crois, de celle qu’on appelait Hélène Didelot) décédé relativement jeune, dans des circonstances assez mal élucidées et pour lequel j’ai dû, me semble-t-il, assister à la veillée funèbre.

Evelyne 15/04/2017 22:32

Roger Faron...
Quel a été son métier à ce monsieur ? Pourriez vous me le dire, Pierre?

jean7288 15/04/2017 12:08

Cher Pierre,
Garnement un jour, garnement toujours...
Peut-être souhaiterez-vous soutenir cette intention de rendre hommage aux combattants de la "Bataille des Voivres" par quelque moyen que ce soit (par exemple, en convaincre le maire). Dans ce cas, nous serions déjà 3 : Bernard, vous et moi...

jean7288 15/04/2017 09:12

Les fameuses cloches et moi-même remercions Bernard pour le partage digne d'un tir H.S.O. (Heure Sur Objectif) d'artillerie.
Sauf découverte improbable sur Les Voivres qui serait portée à notre connaissance, plus grand-chose en matière d'archives, témoignages, etc., à "se mettre sous la dent".
Mon prochain "combat" sera sans doute l'hommage à rendre aux courageux artilleurs qui ont laissé leur vie face à l'avance allemande le 18 juin 1940. Mais ceci est une autre histoire !

LES VOIVRES 88240 15/04/2017 17:16

Chez nous aussi le régiment était commandé par un colonel, sans aucun doute son frère cadet.

jean7288 15/04/2017 16:40

Personne n'est parfait ! ☺ Sauf qu'au commandant du Prytanée à qui j'avais lancé cela, il m'avait rétorqué : « Si, le colonel ».

LES VOIVRES 88240 15/04/2017 13:46

J'ai fait mes 12 mois de service militaire dans le train.