Et si Darwin revenait à Les Voivres

par LES VOIVRES 88240  -  7 Avril 2017, 04:13  -  #Qu'il est beau mon village

Le cerveau d'une fourmi est l'un des plus merveilleux atomes de matière dans le monde, peut-être plus encore que le cerveau humain.

Charles Darwin in La généalogie de l'homme

Abeille s'abreuvant. Photo Evelyne

Abeille s'abreuvant. Photo Evelyne

Cette année encore le printemps est une fête. La vernalisation permise par la période froide de l’hiver a amené une explosion de bourgeons qui fleurissent maintenant. Grâce au temps sec nous pouvons admirer tous ces arbustes et ces plantes, cette orgie de blanc, rose, jaune qui perdure. Nous mentionnons régulièrement que certains scientifiques pensent que l'univers a été créé pour amener une intelligence supérieure à le contempler.

Dans notre insondable vanité qui n'est dépassé que par la connerie² des créationnisme arrêtant la création du monde à l'âge de la Bible et ne reconnaissant que l'homme blanc, nous pensons que ces intellos supérieurs, hé bien c'est nous, c'est l'homme.

En fait rien ne le prouve. En comparaison de l'ancienneté des chevaux ou des chiens, nous en sommes encore en train d'apprendre à marcher. Si l'on se réfère aux insectes, alors, c'est  pour nous, le stade couche culotte et biberon.

La nature n'est pas là pour que nous la regardions. Elle se fait belle pour que d'autres espèces le fassent. Les abeilles en font partie. Au cours de plus de 100 millions d'années de collaboration et de partenariat avec les plantes, beaucoup de celles ci ont choisi des couleurs qui  attireraient les abeilles. Pas Toumaï, Lucy ou Neandertal. La meilleure preuve réside dans le fait que grâce à leurs yeux en facette, elles ont une vision bien supérieure à la notre et voient aussi dans la gamme des ultra-violets contrairement à nous.

Beaucoup de plantes qui nous paraissent rouges, la bruyère, le rhododendron, le trèfle, ne sont pas rouges comme nous les voyons mais plutôt pourpre, donnant à l'abeille une impression de bleu. Même le coquelicot, rouge pour nous, est d'une couleur ultraviolette pour celles-ci.

Ce n'est donc pas pour nous qu'en ce moment les fées ont habillé les bosquets, les sous-bois et les parterres de la Vôge de toutes ces fleurs colorées.

C'est destiné à tous ceux qui vont les polliniser.

D'ailleurs pourquoi les plantes se préoccuperaient elles de l'homme ? Au mieux nous les récoltons, les cultivons, pour notre seul profit en estimant que nous avons assez fait pour la nature en allant mettre un trognon de chou sur le tas de compost, au pire nous la détruisons à coup de béton, de bulldozer et de poisons.

Nous ne lui apportons rien. Il n'y a pas d'échanges ou si peu. Quelques fois nous dispersons un peu de graines de gaillet gratteron qui se sont collés à nos chaussettes.

 Les plantes n'ont pas besoin de l'homme. Nous ne pourrions vivre sans elles.

Sylviane Charpentier   Le petit jardin des fées, qui sortent ....... la nuit

Sylviane Charpentier Le petit jardin des fées, qui sortent ....... la nuit

Et si Darwin revenait à Les Voivres

Ah les coucous, avec mon grand père il me disait quand ils sortaient on en ramasse 400 grammes de fleurs et on les mets dans une bouteille de verre huile d'olive de bonne qualité la tête en bas dans un endroit chaud, on fait macérer 1 mois et ensuite on peut s'en servir comme huile de massage pour toutes les courbatures , tendinites, douleurs musculaires...

Sylviane Charpentier

Sylviane Charpentier

Fin de la promenade dans une envolée de fleurs

Fin de la promenade dans une envolée de fleurs

Il serait temps, il serait urgent de faire preuve d'humilité. Même si nous n'avons cure du destin de toutes ces plantes, si nous nous soucions de celui de nos enfants, il faut d'abord préserver celles-ci.

Photo Evelyne

Photo Evelyne

Lors d'un voyage d'étude, Darwin découvrit un jour une plante avec un pistil d'une forme très particulière. A partir de là il en déduisit quel insecte la pollinisait.

Il est mort depuis longtemps. Mais si ce génial savant revenait sur terre, pourrait il aujourd'hui, à partir de photos d'Hiroshima, de Nagasaki, de Tchernobyl ou de Fukushima, pourrait il à partir des destructions de la nature que nous faisons continuellement, de ses paysages que nous dévastons, deviner ce qu'est un Homme ?

Boubou 07/04/2017 19:48

Bel article, merci Bernard pour le partage.
En effet les plantes n'ont pas besoin de nous.je sais que la nature reprendra ses droits malgré tout le béton que nous étalons à longueur de journée.
J'ai vu une plate forme frigorifique abandonner sur cavaillon en 5 ans la végétation avait repris le dessus
Recouvrant ces tonnes de béton.
Nous ne sommes que de passage sur terre et nous sommes en train de l'écourter .

LES VOIVRES 88240 08/04/2017 05:37

Il y a un beau livre sur le sujet Homo disparitus de Alan Weisman , il chiffre le nombre d'années pour que chaque réalisation de l'homme soit reconquise par la nature s'il venait à disparaître. Effectivement le béton ne tient pas longtemps

jean7288 07/04/2017 16:38

« Les plantes n'ont pas besoin de l'homme » : les belles si. ☺

Evelyne 07/04/2017 18:04

Sauvez les abeilles, plantez des fleurs et stoppez les pesticides
Merci Bernard pour le partage de cet article

Demain, il y aura de belles couleurs à la Carnavalcade

LES VOIVRES 88240 07/04/2017 17:24

Ouh là là. Toujours pas trouvé le thème de Les Voivres pour la Carnavalcade ?