L'étang sous la pluie

par LES VOIVRES 88240  -  24 Mars 2017, 04:28  -  #Qu'il est beau mon village

L'étang sous la pluie

"Eau qui bulle temps qui chamboule" disait ma grand-mère pour parler de ces bulles qui se forment à la surface de l'eau quand la pluie est bien installée. Ce fut le cas ce jour-là encore, où elle n'a pas cessé de tomber. L'ennui avec ses vieux dictons c'est que si certains sont très justes et se vérifient régulièrement, d'autres semblent singulièrement fantaisistes et relèvent plus de la superstition que de l'observation. Ainsi celui-ci m'a toujours semblé sans fondement :

"Quand  Pâques est tôt, le printemps est tôt, quand Pâques est tard, le printemps est tard."

Tout le monde l'a compris, on parle de l'arrivée des beaux jours. Or rien ne semble étayer  ce proverbe et en premier lieu ce n'est pas la manière dont la date de cette fête est choisie qui peut le rendre crédible.

La date de Pâques est fixée au premier dimanche après la première pleine lune qui suit le 21 mars, donc au plus tôt le 22 mars, si la pleine lune tombe le soir du 21, et au plus tard le 25 avril. Il convient de préciser qu'il ne s'agit pas de la lune observée, mais d'une lune dite ecclésiastique, méthode de calcul traditionnelle approchée.

Ce jour est le seul qui obéit à la fois à un calendrier lunaire et solaire. Il semble difficile de coller en plus là-dessus un phénomène climatique bien précis.

Dans la réalité, les dates de cette fête pour les années 2016 et 2017 semblent prouver que çà n'a aucune influence. Pâques était le 27 mars en 2016, et cette année ce sera le 16 avril.

Si l'an dernier le printemps a été assez précoce, très vite la pluie et le froid sont revenus bloquant la végétation. Cette année par contre celle-ci semble décoller assez vite.

En fait de dictons pour prévoir le temps, je n'en connaît qu'un qui est souvent vrai :

" Neige en novembre, Noël en décembre "

L'étang sous la pluie
 

Les Vêpres

Là-bas, cette existence en noir de grandes vieilles,
Par les enclos en noir et les porches d’église,
Cette existence et de prières et de veilles,
Le soir, sous leurs mantes en noir, qu’immobilise,
Et pendant des heures et des heures, l’extase
Au pied d’un ostensoir, le soir, en des chapelles
De cathédrale en noir ; et la claustrale emphase
Du culte et de grands dais levés et de flabelles,
Le soir, sur ces vieilles en noir, dont les mains jaunes
Tendent en croix leurs désespoirs et leurs misères,

Vers les autels immensément et vers les trônes,
Là-bas, ornés d’argent, de feux, et de rosaires,
Le soir, au fond des chapelles en noir ; et l’ombre
D’un grand pilier, sur les dalles, droite, allongée
Ainsi qu’un bras de soir et de volonté sombre
Vers ces vieilles en noir, dont la ferveur figée
Grandit l’hiératique allure évocatoire,
Au fond des chapelles en noir ; et les martyres
Et les saintes, et la série incantatoire
Des longs cierges et le grésillement des cires,
Le soir, sur de lourds trépieds noirs, dans les chapelles
En noir ; et ce Jésus, vieux de siècles et triste,
Ce Christ en noir du soir, dont les loques charnelles
Pendent au long des croix et dont le nom persiste,
Le soir, dans le vieux cœur en noir des grandes vieilles,
Dans leur vieux cœur en noir et or et leurs mémoires !

Et comme elles, s’user à des marmonnements ;
Et comme elles, rouler, en uniformes moires,

Les jours après les jours, toujours, et les moments,
Les toujours mêmes jours pieusement ; et comme
Elles, passer vers un effacement en noir ;
Et comme elles vivent, vivre, presqu’en un somme
De mornes oraisons autour des croix de soir,
Au fond des chapelles en noir ; revivre en litanies
Sa peine et sa rancœur et tout son désespoir
Et ses lasses douleurs de vivre indéfinies,
Là-bas, le soir, au fond des chapelles en noir !

Emile Verhaeren

 

 

 

L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie
L'étang sous la pluie