La Météo des Vallées

par LES VOIVRES 88240  -  16 Février 2017, 05:22

Photos Météo des Vallées

Photos Météo des Vallées

DEMAIN JEUDI 16 FÉVRIER : LÉGER CHANGEMENT

► Après un mercredi digne d'une mi-avril avec des maximales jusqu'à 16.8°C à Luxeuil et 8.7°C au Grand Ballon, la nuit s'annonce calme et étoilée avec quelques gelées uniquement dans les fonds de vallées et en plaine.

► DEMAIN : la journée commencera par un franc soleil et un froid somme tout relatif en plaine tandis que la douceur dominera déjà sur les sommets, eu égard au jeu des inversions thermiques.

En cours de journée, un voile nuageux progressera par l'Ouest, prémices de quelques petites pluies attendues en soirée et dans la nuit suivante. Avant cela, les maximales auront eu le temps de se hisser à des niveaux comparables à ceux de ce mercredi.

► VENDREDI : Après les rares pluies de la nuit (limite pluie-neige à 1300/1400m), les grisailles seront nombreuses en matinée mais à priori sans pluie. En cours de journée, le soleil fera un retour remarqué mais les maximales seront un cran en-dessous celles des derniers jours.

► WEEK-END : L'Astre du Jour devrait dominer tout le week-end en montagne ; on se méfiera de quelques grisailles en plaine. Côté températures, la douceur, bien que moins marquée que les derniers jours, sera toujours au rendez-vous.

Rapidement, concernant la semaine prochaine, elle risque d'être à nouveau relativement calme et douce mais sans excès. Nous aurons le temps d'en reparler.

Agréable soirée à tous,

Quentin
Page Météo des Vallées

Soleil levant à la Basse des Orges
Soleil levant à la Basse des Orges
Soleil levant à la Basse des Orges
Soleil levant à la Basse des Orges
Soleil levant à la Basse des Orges
Soleil levant à la Basse des Orges
Soleil levant à la Basse des Orges

Soleil levant à la Basse des Orges

jean7288 16/02/2017 17:32

Sidérante, ce jour, la tournure que prend la tournure de la campagne Présidentielle.

On se demande quelle sorte de tambouille peut être celle du parti LR, confronté au rabibochage contraint et forcé d’hommes supposés irréconciliables comme Sarkozy, l’imaginé "mis en examen" selon la maintenant (trop) célèbre et bien précipitée formule de Fillon son ancien "collaborateur". Sans parler de Solère, un temps soupçonné de fraude, et des autres tels le frondeur Fenech et ses hésitations, Coppé, etc., ralliés (pour le moment) plutôt par discipline que par le cœur. A moins qu’à genoux, les électeurs ne viennent supplier Juppé…
Dire que c’est le PNF à l’impartialité qui interroge, quelque peu évasif dans sa dernière déclaration, qui tient dans ses mains le destin de ce parti (et non pas celui, comme certains de ses membres voudraient le faire croire, de la France) n’est cependant pas banal !

Pas mieux à Gauche avec Hamon dont la stature présidentielle et la campagne sont fortement contestées, Macron qui aurait mieux fait de demander des conseils de communication (mettre les bons mots à la bonne place) à sa lettrée épouse avant de se tirer une sérieuse balle dans le pied avec ses propos sur la colonisation en Algérie comparée à des crimes contre l’Humanité. Reste Mélanchon qui veut bien discuter avec ses petits "camarades" à condition qu’ils se rallient à lui.

Reste enfin Le Pen qui, après avoir vu ses (bonnes, toutes ne le sont pas) idées pillées aussi bien par la Droite que par la Gauche, ne percera jamais (parce que femme et, dans l’hypothèse d’une arrivée au 2ème tour, génératrice d’une immédiate coalition contre elle) le plafond de verre régulièrement mis en avant.