Grippe aviaire : confinement des volailles en zone à risque élevé

par LES VOIVRES 88240  -  18 Février 2017, 04:29  -  #Municipalité

Photo Epinal Infos

Photo Epinal Infos

8 cygnes ont été retrouvés morts depuis début février autour du lac de Bouzey. Les premières analyses effectuées, ont permis d’identifier une souche du virus de la grippe aviaire. Des analyses complémentaires ont déterminé le typage complet de ce virus, il s’agit d’un virus hautement pathogène de type H5N8. La Chambre d’Agriculture des Vosges accompagne les éleveurs dans la mise en œuvre des mesures de biosécurité.

Suite à ces derniers résultats, la Préfecture des Vosges a décidé de mettre en place une mesure de surveillance renforcée sur les 7 communes.

Comment identifier la maladie ?

Les symptômes de la forme faiblement pathogène se traduisent par une baisse de ponte, un plumage ébouriffé ou des effets limités sur le système respiratoire. Pour la forme hautement pathogène, le virus attaque de nombreux organes et provoque des hémorragies internes massives. On observe une prostration extrême, une chute de ponte, des œufs à coquille molle ou sans coquille, les caroncules, les crêtes et les yeux enflés, la toux, la diarrhée ou des hémorragies au niveau des jarrets. Le taux de mortalité peut rapidement devenir très élevé.

Les mesures préventives

Le confinement des volailles est en application depuis le mois de décembre 2016 et reste bien sûr d’actualité pour tous les détendeurs de volailles, qu’ils soient professionnels ou particuliers. Pour limiter la propagation du virus, les producteurs doivent mettre en œuvre des mesures de biosécurité sur leur élevage :

– les parcours des volailles doivent obligatoirement être clôturés ;

– sur chaque exploitation, une zone d’élevage stricte est à délimiter avec un accès limité ;

– Un sas sanitaire est à installer pour changer de tenue avant l’entrée dans les unités de production. Un plan de circulation doit limiter l’accès aux livreurs d’aliments ou de volailles, aux intervenants extérieurs ainsi qu’à l’équarrissage ;

– un plan de nettoyage et de désinfection, combiné à un vide sanitaire, doit être mis en œuvre. Ce plan de nettoyage concerne également les véhicules et les caisses de transport.

– la gestion des fumiers et lisiers est également un facteur de risques. Des règles d’enfouissement ou d’assainissement sont définies par les textes en vigueur.

La Chambre d’Agriculture accompagne les éleveurs dans la mise en œuvre de ces mesures de biosécurité. 2 journées de formation sont programmées le 20 mars à Epinal et le 27 avril à Dommartin les Remiremont avec Monsieur Messin, vétérinaire spécialisé en aviculture. Inscriptions et renseignements auprès de Martine CLEMENT au 03 54 55 41 25 ou 06 33 44 23 21

Le point dans les Vosges au 13 février 2017

Les analyses ont confirmé la présence du virus H5N8 sur les cygnes morts à Bouzey. A ce jour, ce foyer ne concerne que la faune sauvage. En complément des mesures de confinement déjà prises depuis décembre 2016 sur tout le territoire français, le préfet a décidé la mise en place d’une zone de protection renforcée sur l'ensemble du département des Vosges.

Un recensement de toutes les basses-cours sera réalisé par les maires. A l’échelle du département, tous les éleveurs et propriétaires de volailles sont tenus de signaler les oiseaux malades ou morts au vétérinaire. Les oiseaux sauvages retrouvés morts doivent être signalés à l’office national de la chasse et de la faune sauvage sans être ramassés.

Le préfet appelle à la vigilance pour éviter la propagation du virus aux élevages et aux basses-cours. La limitation de ce foyer de grippe aviaire passe par le respect des mesures strictes de biosécurité par tous les opérateurs concernés : les éleveurs mais aussi tous les intervenants dans les élevages.

Source Epinal Infos

Communiqué de la préfecture des Vosges

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

jean7288 18/02/2017 10:22

Çà doit être comme pour quelques anciens du village dont, fort heureusement, les conséquences n'ont pas été les mêmes : ils n'ont pas été vaccinés.