FR3 investit Les Voivres

par LES VOIVRES 88240  -  27 Février 2017, 04:09  -  #MAIRIE, #Associations, #Artisans, #Entreprise, #Cultivar

Michel Fournier se prépare à affronter les sunlights

Michel Fournier se prépare à affronter les sunlights

Comme vous le savez tous, depuis plusieurs jours, une équipe de télévision colle aux basques de Michel Fournier, maire de la petite commune de Les Voivres, dans les Vosges. Oui, il est plus prudent de le préciser car ce n'est pas évident de situer un trou perdu de seulement 300 et quelques âmes, ou habitants pour les esprits rationnels.
La spécialité de cette commune, sans puits de pétrole, sans centrale nucléaire, ou autre hébergeur de méga données pour lui verser des patentes, c'est le bouzin. Certains appellent cela se faire gonfler plus gros qu'un boeuf mais en secret, eux aussi rêvent d'avoir ce quart d'heure de gloire auquel chacun à droit selon Woody Allen. Nous, nous nommons cette stratégie : communication. Nous l'appliquons à tous les modes et à tous les temps.

" Même à l'imparfait du subjonctif, maîtresse ? "

Bref, séduit par la faconde, le verbe et la geste d'un maire hautement communiquant, une équipe de FR 3 a décidé de le suivre sur le territoire de la commune et de la région pour récolter ses avis sur la campagne présidentielle, ses commentaires sur les déclarations des candidats putatifs ( ils doivent être une trentaine pour le moment à putater, il n'y que l'embarras du choix ) pour montrer les activités du secteur ( fabrication de lutins pour le Marché de Noël, de sabots, boeufs tirant la charrue, charrue tirant le jacquou, grand-mères chauffant leurs rhumatismes devant l'âtre (attention aux émission de particules fines)) et faire un sondage sur les intentions de vote des habitants ( celui là mon p'tit gars c'est un tout bon, j' te le dis, même qui va nous donner du réseau pour quand je téléphone à la Marie ) bref croquant les manants d'un des derniers villages épargné par les ravages de la technologie et, rappelons le à l'intention des téléspectateurs citadins qui, incrédules nous découvrirons, peuplé d'Hommes debout et d'irréductibles gaulois.

Devant un tel enthousiasme, un tel déferlement de ferveur populaire, nous les avons suivis, pas à pas ou en pensées, comme les péchés avoués au confessionnal, quand il ont  interviewé le cultivateur André Fréchin,  visité le GAEC Chez Roger, l'entreprise Corba, ses voisins les fabricants de vélos et lunettes In Bô ou le chantier d'insertion rénovant les logements municipaux. Ils sont allés aussi à Fontenoy le Château, Charmois l'Orgueilleux.... Ils vont partout. Ils sont partout.

Un peu plus et ils mettaient le nez dans votre soupière. Manque pas de toupet, les gars !

Certains se sont tus. D'autres ont fracassés des déclarations. Vous les retrouverez à partir du mardi 28  février sur FR3 national au 19 h 30, pendant cinq semaines, ben voyons, c'est pas parce que l'on a rien à dire qu'il faut fermer sa g.....

Même que l'équipe a dit au maire qu'avant que tout soit terminé, il allait les détester et qu'il fallait pas faire de taches sur son costume tout propre, rapport aux raccords.

Avant de coincer Michel Fournier pour deux heures dans son bureau, ces pro de la communication ont obtenu un rendez vous avec Joëlle Lacercat pour aller filmer les dames tricot d'Après-Midi Créatifs en plein travail.

Affaire à suivre.

C'est bon. ce serait mieux si on n'avait pas gaulé le trépied du caméraman. Soyez cool ramenez lui.
C'est bon. ce serait mieux si on n'avait pas gaulé le trépied du caméraman. Soyez cool ramenez lui.

C'est bon. ce serait mieux si on n'avait pas gaulé le trépied du caméraman. Soyez cool ramenez lui.