Alexandre Jardin rencontre les maire ruraux des Vosges

par LES VOIVRES 88240  -  25 Février 2017, 05:56  -  #Municipalité, #MAIRIE

De gauche à droite : Alexandre Jardin, Jean-Luc Martinet, Michel Fournier. Photo Vosges Matin

De gauche à droite : Alexandre Jardin, Jean-Luc Martinet, Michel Fournier. Photo Vosges Matin

L'écrivain Alexandre Jardin, candidat à l'élection présidentielle, était venu hier à Socourt pour solliciter les parrainages des élus. Il a rencontré le maire du village, Jean-Luc Martinet, et le président des Maires Ruraux des Vosges, Michel Fournier. Celui-ci a déjà annoncé publiquement il y a quelques jours son intention lui donner sa signature.

jean7288 25/02/2017 10:51

« Je cherche plus que des parrainages. Je cherche des solutions. » : l'intention est louable mais pour être en mesure de mettre en application les éventuelles solutions qu'il aurait trouvées, il va bien lui falloir trouver des parrainages. Notre "République monarchique" est faite de telle façon, verrouillée au profit des élus déjà en place, qu'il sera obligé - qu'il le veuille ou non - d'utiliser le "système" pour gouverner.
Il gagnerait, cela devient même urgent, à nous expliquer CLAIREMENT comment il compte s'y prendre.
Se proclamer « candidat anti-système », « tout neuf sur la scène politique » et s'écrier « tous les mêmes sauf moi » ne suffira pas. Ses « actes pragmatiques », il doit nous les expliquer. Fonder, comme les autres, sa campagne, sur la peur du FN, me semble déjà le faire appartenir au système qu’il dénonce.
Les questions posées par les maires ruraux présents sont pertinentes. Nous avons besoin d’éclairage sur ses partisans et sympathisants, le "nerf de la guerre", ses projets concrets de gouvernance, car il faudra bien gouverner que ce soit de Paris, de Socourt ou, pourquoi pas, de Les Voivres. Sa façon de se féliciter de ce que font les autres, ce qu’il a très bien fait dans diverses émissions, ne nous démontre pas ce qu’il fera – lui – quand il sera le capitaine (car il en faudra bien un) du bateau France. Décentralisation, pouvoir au citoyen, etc., me paraît encore un peu flou et avoir, pour le moment un petit côté langue de bois. A 2 mois de la Présidentielle, une véritable explication urge !
Mais, comme vous l’avez remarqué dans les médias, en guise de campagne, on ne parle à nouveau plus que de l’affaire Fillon.

jean7288 26/02/2017 10:52

J'ai vu, j'ai lu, nous serons vaincus. Le système actuel centralisé est fait, justement, pour que des gens comme A. Jardin ne pèsent rien - pour le moment - dans le marigot politique. Pour espérer pouvoir changer quelque chose, il faut partir de loin (ce que, illustre inconnu dans ce monde là, il n'a pas fait assez clairement), bien étudier son affaire (à son diagnostic, il manque beaucoup de remèdes), avoir tout de même un minimum d'argent (je note qu'il en demande). Je pense que, pour cette fois, il est déjà trop tard mais que son action - s'il est en mesure de la poursuivre - peut être une bonne base pour la Présidentielle de 2022.
"Avoir la patate" est un critère encourageant mais, de toute évidence et en l'état actuel des choses, ne suffit pas.et on risque bien (mais après tout, pourquoi pas ?) de se retrouver chez Macron.

LES VOIVRES 88240 26/02/2017 05:16

Ordi =patates cramées. Faut mettre un minuteur.

boubou 25/02/2017 19:16

Monsieur Alexandre Jardin a mis en place un wikicitoyen où toute personne peut consulter son programme et le modifier pour apporter des idées nouvelles.
Le site internet est :
www.lescitoyens1.fr
(Les patates sont en train de cramer...)
Si on veut que ça bouge, c'est maintenant.
Ras le bol du système actuel centralisé.
Pour une fois qu'un candidat nous propose un changement évolutif et participatif, ce que les autres partis ne mettent pas en avant, il faut y croire.
(R)éveillons-nous et devenons des moutons ENRAGÉS