Un retour à Les Voivres

par LES VOIVRES 88240  -  3 Janvier 2017, 04:01  -  #Artistes

Claire vous souhaite ses meilleurs voeux pour l'année 2017. Photo Claire Munier

Claire vous souhaite ses meilleurs voeux pour l'année 2017. Photo Claire Munier

Claire, arthérapeute, travaillait à Metz en maison de retraite. Je ne pensais pas en allant, il y a deux ans, à une réunion sur les yourtes en habitat groupé, dirigée par Pierre-Olivier, que ce serait elle qui viendrait s'installer sur le site de la Guinguette. Actuellement en auto-entreprise elle a déjà trouvé quelques interventions à faire régulièrement et organise aussi des ateliers sous Coeur de Yourte.

Elle a aussi vendu ses créations au Marché de Noël de Les Voivres. Beaucoup de personnes rêvent comme elle de s'installer dans la région. Malheureusement la plupart de ces projets avortent. Mal ficelés, peu réalistes ou fait par des personnes qui au dernier moment ont peur de sauter le pas, de perdre la sécurité d'un emploi et s'aperçoivent que les revenus espérés remplaceront au mieux le RSA.

Pourtant certains ne sont pas rebutés et se mettent à leur compte car pour eux, mener à bien leur projet s'est aussi pouvoir se réaliser en vivant d'une autre manière.

Une forme de Transition. Ils ne rêvent pas de refaire le monde mais de changer leur mode de vie. Beaucoup d'entre eux sont des artistes. Il faut croire que ce n'est pas facile de vivre de ce métier car souvent les fins de mois doivent être complétées par ce fameux RSA.

Pour le moment , Claire espère bien se faire un nom dans la région. Dans tous les cas elle ne regrette pas son choix. Le jour de la pendaison de la crémaillère, la yourte était remplie de ses amis. Quelques uns, les plus anciens, étaient venus de Metz, elle avait rencontré la plupart des autres depuis son installation.

Se retrouver tous dans cette ambiance chaleureuse a effacé quelques moments de doutes et de désarroi et compensé les sacrifices consentis.

jean7288 03/01/2017 14:54

A 250 m de ma maison natale, qui aurait cru, en effet, qu'une "bonne fée" veille sur ce qui fut un peu mon terrain de jeux, il y a quelque 60 ans.
Puisque c'est l'époque, tous mes meilleurs vœux pour son entreprise.
PS : si cela était en notre pouvoir, « changer le monde » ne serait pas une si mauvaise chose...