Ruralité en effervescence – Michel Fournier : « J’attends une ambition des maires ruraux ! »

par LES VOIVRES 88240  -  3 Janvier 2017, 05:56  -  #Municipalité, #maire

Ruralité en effervescence – Michel Fournier : « J’attends une ambition des maires ruraux ! »

Il y a des jours où çà vaut le coup de se lever de bonne heure pour découvrir l'actualité sur Internet. Après avoir fait défiler en vitesse les articles assez conventionnels des autres médias, on tombe sur cette perle. Encore une fois Actu 88 montre qu'elle n'hésite pas à engager sa plume pur les causes justes.

Que çà fait du bien de lire çà à l'heure où tous les jours, les élus régionaux et nationaux, au mieux nous ignorent ou nous pressurent, au pire nous enterrent. Un max de vitalité, un message d'espoir qui conforte le message que lesvoivres88240 vous adresse tous les jours.

Même si vous êtes petits, la communication moderne grâce à Internet vous permet de garder votre identité, de parler de vos activités et de vos projets.

A une seule condition : osez.

Osez dire non aux fossoyeurs.

Osez dire non à ceux qui veulent nous faire taire.

Osez dire non à votre peur d'entreprendre et de créer.

Osez aller vers l'autre, l'accueillir dans votre commune et savoir que chaque nouveau venu est une richesse.

Osez partager. Ce que vous faites, ce que vous dites, ce que vous possédez.

Puisque l'on parle de partage, n'hésiter pas non plus à faire un don à Actu88. Hé oui, hé oui. Elle a beau avoir du talent à revendre, son journal connait quelques difficultés. Pour la remercier de mettre sa plume au service de la justice et de Les Voivres donnez et comme elle, comme Michel Fournier, osez vous engager pour que vive notre petite région.

Evelyne 03/01/2017 19:35

Osez l'entraide. Le "tous ensemble" pour fédérer un mouvement dans nos communes.
Bravo monsieur le maire, vous êtes dans le vrai

jean7288 03/01/2017 18:25

Au risque de paraitre pingre ou/et d'être déconsidéré, je voudrais faire le parallèle entre ce qui est demandé dans ce post : « donnez » et le message « Sur ce qui change au 1er janvier 2017 ».
Si j'établissais la liste des sollicitations qui m'ont été adressées rien que pour ce mois de décembre, vous seriez - peut-être - surpris et me suffirait, par exemple, à rédiger un grand article.
Malheureusement, ce qui ne va pas changer en 2017, c'est le montant de ma pension qui est, comme le temps ces derniers jours, gelé depuis un bon moment et reste sans grand espoir d'évolution positive.
Succomber à toutes les demandes (que je comprends parfaitement) finirait par me mettre en danger. A force de "taper" sur les classes dites moyennes (qui, en réalité, ne le sont plus vraiment) finit - et je le regrette - par décourager les bonnes volontés.

LES VOIVRES 88240 04/01/2017 05:57

Je ne pense pas que vous soyez pingre. c'est vrai qu'il faut faire des choix, notre argent et notre temps ne sont pas extensibles