En attendant le redoux

par LES VOIVRES 88240  -  28 Janvier 2017, 06:00  -  #Qu'il est beau mon village

En attendant le redoux

Un jour du brouillard ou des nuages et le lendemain le soleil se montre dés le matin. Le froid a encore été assez vif et avant que l'air ne se réchauffe un peu la neige est tellement sèche et cristallisée qu'elle ne colle même pas aux chaussures. Depuis ce chemin de champ on peut être assez vite au belvédère et de là redescendre  vers le chemin du Ru Migaille comme Diana Kennedy l'a fait accompagnée de son âne pour se rendre au Marché de Noël.

Je n'ai pas l'intention de suivre cet itinéraire, voulant simplement prendre quelques photos du paysage. Le redoux annoncé doit arriver dans quelques heures. Avec le dégel certains risquent d'avoir des mauvaises surprises et s'apercevoir que leurs canalisations gelées ont éclatées. Certains ont déjà pu constater de gros dégâts sur des équipements de chauffage central avec des radiateurs et chaudières qu'il faudra remplacer.

Les chauffagistes sont d'ailleurs débordés car nombres d'installations tombent en panne. Il faut les remettre en marche avant que le gel ne prenne dans les bâtiments. En fin de compte, il n'y a que le bon vieux fourneau à bois qui ne craint rien. Ce serait même le contraire car par ce temps froid et sec il brûle même mieux. En plus il n'y a rien de plus agréable que d'entendre un fourneau ronfler tout en se réchauffant à côté. Il n'est pas nécessaire de vouloir comme Thoreau,  aller vivre au fond des bois, combattre le froid une première fois en fendant les bûches et ensuite en les utilisant pour cuire ses haricots ou comme Claire sous la yourte. Vous pouvez en profiter en installant ce type de chauffage dans votre logement. Les nouvelles gammes de poêles scandinaves sont assez chères mais ont un très bon rendement. Pourtant ce mode de  chauffage traditionnel commence d'être accusé de tous les maux.

Suite à une alerte à la pollution de l'air et aux particules fines, la préfecture des Vosges a décidé, par arrêté, de prendre des mesures d'urgences.

"L’utilisation du bois et ses dérivés comme chauffage d’appoint ou d’agrément dans tous les logements, dès lors qu’il n’est pas une source indispensable ou exclusive de chauffage est interdit."

Il est sûr que du bois en brûlant dégage du carbone mais il en est de même pour du fuel dans une chaudière de ce type. Alors pourquoi interdire seulement l'utilisation du bois et de ses dérivés ? Il est vrai que cette interdiction est tempérée si "c'est une source indispensable ou exclusive de chauffage".

La une nouvelle question se pose car en général et surtout les jours ci quand on fait une flambée, c'est pour se chauffer, pas pour faire des signaux de fumée. On pourrait penser que seulement ceux qui utilisent du bois, auraient la mauvaise habitude de le gaspiller pour le plaisir. Encore un peu, celui qui consomme du pétrole, du charbon ou de l'électricité va bientôt être paré de toutes les vertus.

Oui, le bois en brûlant pollue mais si l'arbre abattu est remplacé par un autre dans la forêt comme c'est le cas en France où la surface de celle-ci est en augmentation, le carbone émis est compensé par le carbone absorbé. La vigilance et les interdictions devraient plutôt porter sur ce qui est brûlé dehors uniquement pour se débarrasser d'arbres abattus ou de débris végétaux. Assez bizarrement dans ce cas, la loi n'est guère respectée.

Cette mesure ressemble par trop à la fable du bon La Fontaine "Les Animaux Malades de la Peste " ou c'est l'âne qui paya pour les méchants. La loi est faite pour être respectée. Nous sommes bien d'accord. Jusqu'à présent le bois est classé parmi les énergies renouvelables. J'ai bien cherché. Je n'ai vu nulle part que le pétrole, le charbon ou le nucléaire étaient inclus dans cette catégorie.

 

 

 

A la gloire du vent ( extrait )

 

-le vent, le vent pendant les nuits d' hiver
lucides
pâlit les cieux et les lointains comme un acide.
-voici qu' il vient du pôle où de hauts glaciers
blancs
alignent leurs palais de gel et de silence;
âpre, tranquille et continu dans ses élans,
il aiguise les rocs comme un faisceau de lances;
son vol gagne les Sunds et les Ourals déserts,
s' attarde aux fiords des Suèdes et des Norvèges
et secoue, à travers l' immensité des mers,
toutes les plumes de la neige.
-d' où que vienne le vent,
il rapporte de ses voyages,
à travers l' infini des champs et des villages,
on ne sait quoi de sain, de clair et de fervent.
Avec ses lèvres d' or frôlant le sol des plaines,
il a baisé la joie et la douleur humaines
partout;
les beaux orgueils, les vieux espoirs, les désirs
fous,
tout ce qui met dans l' âme une attente immortelle,

...

Emile Verhaeren

En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux
En attendant le redoux

jean7288 28/01/2017 20:43

Pas vraiment de redoux à "La Belle Alliance populaire : Valls ne soutiendra pas le programme d'Hamon, il s'effacera. Comme quoi, elle n'est ni belle, ni alliance, ni populaire... comme disait Gérard Filoche. Je crois que nous ne sommes pas encore au bout de nos (mauvaises )surprises.