Brouillard et Givres

par LES VOIVRES 88240  -  24 Décembre 2016, 04:33  -  #Qu'il est beau mon village

Photo Sylvia von Kaenel

Photo Sylvia von Kaenel

 

J'arrive où je suis étranger

Rien n'est précaire comme vivre
Rien comme être n'est passager
C'est un peu fondre pour le givre
Et pour le vent être léger
J'arrive où je suis étranger
Un jour tu passes la frontière
D'où viens-tu mais où vas-tu donc
Demain qu'importe et qu'importe hier
Le coeur change avec le chardon
Tout est sans rime ni pardon
Passe ton doigt là sur ta tempe
Touche l'enfance de tes yeux
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux
C'est le grand jour qui se fait vieux
Les arbres sont beaux en automne
Mais l'enfant qu'est-il devenu
Je me regarde et je m'étonne
De ce voyageur inconnu
De son visage et ses pieds nus
Peu a peu tu te fais silence
Mais pas assez vite pourtant
Pour ne sentir ta dissemblance
Et sur le toi-même d'antan
Tomber la poussière du temps
C'est long vieillir au bout du compte
Le sable en fuit entre nos doigts
C'est comme une eau froide qui monte
C'est comme une honte qui croît
Un cuir à crier qu'on corroie
C'est long d'être un homme une chose
C'est long de renoncer à tout
Et sens-tu les métamorphoses
Qui se font au-dedans de nous
Lentement plier nos genoux
Ô mer amère ô mer profonde
Quelle est l'heure de tes marées
Combien faut-il d'années-secondes
À l'homme pour l'homme abjurer
Pourquoi pourquoi ces simagrées
Rien n'est précaire comme vivre
Rien comme être n'est passager
C'est un peu fondre pour le givre
Et pour le vent être léger
J'arrive où je suis étranger.

Louis Aragon

In La Diane Française


 
Photo Claire Munier

Photo Claire Munier

 

"La Diane française" est un recueil de poèmes écrit par Louis Aragon durant la Seconde Guerre mondiale. La Diane française fut publié en 1944 et a pour thème la résistance sous l'Occupation.

Photo lesvoivres88240

Photo lesvoivres88240

Après les jours où le soleil brillait généreusement, brouillards et givres sont de retour. Paysages toujours changeants à chaque saison et même parfois plusieurs fois dans la journée. Paysages toujours aussi beaux. Il ne faut pas s'étonner que beaucoup de personnes soient attachées à ce petit coin de la Vôge.

S'il est une question à se poser ce serait plutôt de savoir pourquoi tant d'autres veulent nous en déloger par tous les moyens ?

Catalogage en zones blanches, menace de fermeture dont la dernière, celle du collège de Bains les Bains, risque d'être effective en 2018 si les prévisions à la Cassandre se confirment.

En fin de compte tous ces arguments contre, contre nous bien entendu, sentent par trop le vieux dicton " Quand on veut noyer son chien on l'accuse de la rage."

Cette spirale vicieuse risque de s'accélérer avec de tels procédés. Une fermeture en entraine une autre et n'incite personne à venir s'installer dans cette région perdue, dans ce trou du cul du monde qu'est le Val de Vôge aux yeux de nos dirigeants régionaux et nationaux.

Les collèges doivent fermer car il n'y a plus assez d'élèves annonce doctement Mr François Vannson. L'éducation nationale veut des établissements de 300 collégiens.

Argument de poids. Un établissement est trop petit, il faut le fermer. Cela semble logique. Sauf que cette même année, un autre député de notre beau département des Vosges aux paysages si changeants, Mr Heinrich, nous pouvons le nommer, tous ces faits ont été relatés en long en large et en travers par les médias, appuie de toute ses forces, sur les conseils de l'ARS, la fermeture de la maternité de Remiremont qui pratique plus de 800 accouchements pour remplir la sienne à lui, enfin celle de la bonne ville d'Epinal, nettement plus petite.

"-Il est trop petit.  Qu'on lui coupe la tête !" se serait écriée la Reine de Coeur d'Alice au Pays des Merveilles"

"-Il est trop grand. Qu'on lui coupe la tête ! se serait elle écriée 5 mn après, toujours aussi sûre d'elle même et de son bon droit.

Est ce à dire que ce livre est le préférè de nos représentants à l'assemblée nationale ? Difficile de se prononcer car on oscille souvent aussi entre des réparties qui semblent tout droit tirées d"Ubu Roi", de "Cloche-Merle" ou du "Procés".

Pas possible de trancher, il y a dans ces décisions un brin d'illogisme, un pincée de cruauté, un zeste d'ignorance, et une bonne dose de mépris. Agitez le tout et saupoudrez de l'envie du pouvoir à tout prix. Vous avez là une recette empoisonnée qui va provoquer pas mal de souffrances mais qu'il est difficile à l'électeur moyen d'analyser. C'est peut-être tout simplement le signe que nos bons maît' ont une profonde culture générale et sont férus de littérature. Mais dans ce cas, la culture que les écoles de la République leurs ont dispensé, pourquoi voudraient ils en priver nos collégiens ou transformer  en parcours du combattant le trajet nécessaire pour recevoir cet enseignement ?

Yo no se. Tout comme les voies du Seigneur, les voies de ces messieurs sont bien impénétrables. A moins que tout simplement ils ne veuillent imiter les paysages des Vosges dont ils sont les dignes représentants.

Constamment changeant.

 

 

Dernière minute

Coïncidence ou bien une preuve de plus que seuls comptent les hommes, Gildas vient de partager ce lien.

Laissez nous construire nos rêves, nous pouvons le faire seuls.

Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240
Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240

Photos Sylvia von Kaenel, Claire Munier, lesvoivres88240

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Jean NOEL 24/12/2016 14:25

Maintenant que j'ai eu accès au lien de Gildas, je constate que la comparaison entre Hiroshima et Détroit est, en effet, stupéfiante. Peut-être a-t-on sacrifié les Japonais à l'atome au profit de la reconstruction ou alors, qui sait... le nucléaire présente-t-il moins de danger qu'on veut bien le dire. Ce qui donnerait moins de grain à moudre aux jusqu’au-boutistes (oui, il y en a) de l’anti-nucléaire.

LES VOIVRES 88240 25/12/2016 09:30

Dans le film "Demain" ils montrent des friches industrielles mises en maraichage .des zones compètes désertées. Dans un documentaire, on montre des rues avec 6 voies pratiquement vides.

Jean NOEL 24/12/2016 13:39

La Vôge déclarée en état de catastrophe NON-naturelle !