Encore

par LES VOIVRES 88240  -  21 Décembre 2016, 04:26

Jean NOEL 22/12/2016 11:29

J'ai suivi le lien d'Evelyne :
« Encore !
C’est ça Noël. Pourquoi l’horreur à nouveau ? »

Ce qui est étonnant, c'est, en posant la question, de s'en étonner. S'esbaudir sur le "Printemps arabe" pour en venir, finalement, à l'Hiver arabe (sombre, noir ou rouge c'est selon, en tout cas mortifère), déclencher des opérations sans en appréhender les conséquences (Libye par exemple), prendre à la légère (cf. Obama lui-même) ou "dévaloriser" l'E.I (en le nommant plutôt Daech, puisque n'étant pas véritablement un Etat), sous-estimer ses stratèges (sur le terrain, ils ne sont pas si "minables" que cela), ne pas comprendre cette mentalité de "la loi du plus fort" et d'une autre vision de la mort, c'est se tromper dans les grandes largeurs et, on le voit bien, s'exposer de plus en plus à des actions toujours plus sanglantes et nombreuses.

En attendant de poursuivre (et après avoir relu les 3 messages conseillés par Bernard) un article un peu plus "fouillé" sur mon blog, voici le commentaire - à chaud - que je lui en ai fait :
> Non, ce n’est pas que çà Noël… Heureusement, mais ces « fous de Dieu »sont évidemment insensibles (si ce n’est pour en profiter de faire encore plus de mal) à nos préoccupations festives de mécréants.
> Ils frapperont, encore et encore, puisque le but serait, après avoir mis à mal « nos valeurs » et détruit notre civilisation, d’installer un califat… avec ce que tout cela comporte. Malheureusement, nous ne sommes pas exempts de tout reproche dans la situation actuelle dont la compréhension nous échappe largement et depuis longtemps.
> Compte tenu de l’incapacité flagrante de la « communauté » (?) nationale, européenne et internationale à s’unir efficacement pour lutter contre ce fléau, un large boulevard est ouvert à ces barbares ; pourquoi se gêneraient-ils ?
> A toute chose malheur est bon et peut-être qu’à force « d’éparpiller » crimes de toutes sortes, attentats sanguinaires et autres barbaries, ils vont finir par liguer contre eux une majorité de Pays qui les éradiquera mais – à mon sens – ce n’est pas demain la veille.