Les affouages à la Faing Martin

par LES VOIVRES 88240  -  28 Novembre 2016, 04:37  -  #Chantier d'insertion

Les affouages à la Faing Martin

C'est le secteur où le chantier d'insertion façonne cette année les affouages communales. Cet après-midi, ils étaient sans doute occupés ailleurs car on ne voyait ni entendait les bûcherons . Cette section est presque entièrement boisée en hêtre. Quelques uns sont mêmes très imposants et doivent êtres abattus cet hiver.

Tout comme le terme Feugnottes, Faing dérive de sphaigne. Ce n'est qu'une preuve de plus que les premiers colons ont découvert un paysage très différent de ce que nous connaissons actuellement. Il est certain qu'il y avait beaucoup plus de zones humides qu'actuellement. La toponymie le confirme régulièrement. Le nom de Les Voivres lui même signifie :

"Terrain vague, parfois en broussailles, quelquefois converti en bois, souvent humide, voir Vèvre"

-Basse des Orges : basse vient de Bessa ou Beissa et désigne un lieu bas, marécageux, très souvent boisé ou attenant à une forêt.

-Basse Galace : Galace a le sens d'éssarté.

Pas d'Ane :vient de padoens : pâturage marécageux.

il y avait là certainement  une forêt primaire sur une grande partie de la commune qui a été en totalité soit défrichée, soit exploitée et gérée. L'attestent les grands cercles noirs, témoignages d'anciens fours de charbonniers, d'une dizaine de mètres de diamètre, qui apparaissent à Maufroy quand les champs sont labourés ou les lieux-dits Les Neufs Champs (forêt récemment défrichée) et Basse Galace déjà cité. Cette forêt sans aucun doute de feuillus : épines, arbustes, arbres, à laquelle l'homme n'avait encore  pas touché, devait présenter, à plus grande échelle, l'aspect des parcelles qui retournent actuellement en friches dans la vallée du ruisseau Jeandin ou du Côney. Un sous-bois d'arbres morts, de plantes diverses, formant un fouillis presque inextricable, beaucoup de débris végétaux qui se décomposent,  gênant le drainage naturel des eaux, et  transformant le lieu, en bourbier.

C'est certainement , ce qui permettrait d'expliquer les références toponymiques, si nombreuses dans la région, à la sphaigne, signalant une tourbière, et aux lieux humides et marécageux.

Il faut faire un gros effort d'imagination pour se représenter le paysage tel qu'il devait être il y a 500 ans.

Il faut en faire un plus grand encore pour imaginer ce que pourrait être l'aspect de la commune dans 50 ans et principalement de ses bois si les bouleversements annoncés, consécutifs au réchauffement climatique, se confirment.

Combien d'espèces d'arbres vont elles survivre ? Par quoi seront elles remplacées ? Tout dépendra de l'importance de ce réchauffement. Il y a un an à la conférence de Paris, les spécialistes disaient qu'il ne fallait pas dépasser les 2°. Au delà plus rien ne sera contrôlable. Un an après cette marge de manoeuvre est revue à la baisse. Pour beaucoup de scientifiques au-delà d'une augmentation de 1,5° les températures de régions comme les zones méditerranéennes, l'Articque et peut-être aussi l'Antarctique vont s'emballer.

Nous sommes en 2016 à 1,2 ° au-dessus de la moyenne pré-industrielle. Cette année, après 2015 qui avait déjà battu tous les records, sera la plus chaude jamais enregistrée. Or l'Amérique avec son président actuel, Donald Trump, veut dénoncer les accords, rouvrir les mines de charbon et exploiter davantage le gaz de schiste. Ces décisions si elles sont prises pourraient à elles seules empêcher la possibilité de stopper un jour ce réchauffement.

Pour prendre, le contre-pied de cette marche arrière voulue par le climato-sceptique de service, dans le cadre de la COP 22, l'Angleterre et l'Allemagne ont annoncé qu'elles allaient arrêter leurs centrales à charbon, respectivement en 2025 et 2040.

Les pays du Sud vont avoir des financements pour se procurer des semences résistantes à la sécheresse et construire des digues afin de lutter contre la montée des eaux.

On achète de nouveaux tuyaux pour les donner aux pompiers mais on laisse le Grand Méchant Loup jouer avec les allumettes et, si malheureusement il tient ses promesses, les modifications dans les paysages qui nous entourent risquent d'être plus importantes en un demi siècle qu'elles ne l'ont été en un demi millénaire.

 

 

 

Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin
Les affouages à la Faing Martin