15 jours après à la fraiseraie - A La Massonne et chez ses amis

par LES VOIVRES 88240  -  9 Août 2017, 04:02  -  #Cultivar

Déçu, déçus, déçus, sniff, sniff, et resniff. A côté de notre humeur du moment, Caliméro passerait pour un boute en train, un joyeux drille.
Oui, c'est vraiment trop injuste car, après s'être échinés pour repiquer les fraisiers de Boubou, après avoir pris toutes les précautions voulues pour les soigner, les bichonner et assurer une bonne reprise, après avoir même intercédé auprès de Notre Dame de Bonne Espérance, pour qu'une heureuse alternance de temps favorise cette reprise tant espérée, ces fameux fraisiers poussent à toute allure.

C'est spectaculaire. Ils commencent de fleurir. Nous rêvions donc de croquer quelques fruits à l'arrière saison, même si ils risquaient de ne  pas être trop sucrés.

Hé bien non ! Le verdict de Boubou est tombé. On pourrait d'ailleurs presque parler d'oukase. Les fraisiers ne doivent pas fleurir en trop grand nombre et surtout ne pas porter de fruits. Cela compromettrait la récolte de l'an prochain.
Dans la foulée, il lance une invitation pour participer à son prochain chantier. Nous irons d'autant plus volontier que de notre côté nous aurons aussi besoin de bons bras pour aider au déménagement de la yourte de Claire et de Coeur de Yourte.

Oui, vous avez bien lu. Ce n'est pas les pleurs que vous versez en apprenant que vous ne goûterez pas bientôt les fraises de Boubou qui vous brouillent la vue. Les yourtes déménagent.
Où cela ? Rassurez vous pas bien loin puisqu'il ne s'agit que de s'installer sur le terrain à côté du camp palettes attribué par la mairie pour les Yourtes en Habitat Groupé.
Mais ce pas bien loin va quand même obliger un démontage, remontage de chacune. Il y aura donc besoin, comme pour repiquer les fraisiers, de bons bras.

Le plus embêtant dans cette histoire, sera sans aucun doute l'obligation de monter une structure pour abriter la salle de bains. Avant, celle installée par Pierre-Olivier et Aurélie sous la guinguette était utilisée. Maintenant il y aura une nette séparation entre les utilisateurs de la guinguette et ceux de l'habitat en yourte.

Enfin, comme le disait Sylviane, si ce déménagement va poser quelques problèmes, une chose est sûre.
L'esprit de convivialité qui régnait dans ce petit coin au bord du Ru Migaille ne s'éteindra pas. Il suivra les yourtes et tous les amis des occupants seront toujours accueillis à bras ouverts sur le site des :

Yourtes en Habitat Groupé

Tous leurs amis suivront les yourtes
Tous leurs amis suivront les yourtes
Tous leurs amis suivront les yourtes

Tous leurs amis suivront les yourtes

claire 09/08/2017 18:19

Toujours régnera la convialité de la part des yourteurs voivrais, que personne n'en doute! :)

jean7288 09/08/2017 09:45

Boubou a sans doute raison mais les avis sont très partagés. Cela dépend beaucoup de la catégorie de fraisiers, remontants ou non, date de plantation...
On dit aussi qu'il faut renouveler les fraisiers tous les 3 ans, alors en coupant les premières fleurs, on perd une récolte. Peut-être se contenter d'éclaircir ?

LES VOIVRES 88240 09/08/2017 13:38

Nous allons laisser Boubou trancher, mais devant l'exubérance de ces fraisiers tous les rêves étaient permis.

Evelyne 09/08/2017 08:57

Nous serons là pour offrir notre aide.
Les amis sauront prendre soin de l'esprit merveilleux qui est né au coeur de cet endroit pour le déposer quelques mètres plus loin et lui offrir un cocon de rêve pour qu'il continue à s'épanouir et enchanter celles et ceux qui savent encore rêver les yeux ouverts.
Longue vie à ces bonheurs partagés, ceux là qui nous permettent de se retrouver, d'échanger, d'apprendre et d'aimer.

jean7288 09/08/2017 11:30

Après "Les Vieilles Canailles" et l'annonce d'une nouvelle tournée en 2018, Johnny serait donc aux Voivres ? Je croyais qu'il était à Saint-Barth... ☺

LES VOIVRES 88240 09/08/2017 09:41

En fin de compte ce sont les habitants d'un lieu qui font son charme et chacun des habitants de l'endroit y a mis une empreinte complètement différente. Après la " Mère Guinguette" haute en couleurs, Pierre-Olivier puis Aurélie, ensuite Claire et Johnny. L’expérience dira si à l'avenir l’accueil à la Guinguette sera convivial ou non.