Dimanche de givre à La Basse des Orges

par LES VOIVRES 88240  -  5 Janvier 2017, 04:19  -  #Qu'il est beau mon village

Dimanche de givre à La Basse des Orges

Depuis samedi le vent a tourné. Après des jours de temps calme ou d'une bise du Nord-Est modérée, il a viré à l'ouest. Ouest, Nord-Ouest, peu importe mais dimanche matin il a beau soufflé il n'arrive pas à dissiper le brouillard. Comme il gèle, le givre du matin ne fait que s'épaissir. Des arbres il tombe à terre et se reforme aussitôt. Par endroit la route en est couverte de plusieurs centimètres.

Il faut mettre le bonnet et partir mitrailler le paysage en faisant attention de ne pas glisser. Décidément, photographe est un métier à risque. Au bout d'une heure, le nez et les doigts gelés mais le plein de clichés fait il est temps de rentrer et de traiter les photos sur l'ordi. C'est l'occasion de s'apercevoir qu'à cinq cents mètres de là Sylvia a fait la même chose et  d'admirer son travail partagé sur FB.

Nous sommes une petite communauté où pratiquement tout le monde se connait, où chacun peut se compléter. Même si c'est un cliché, on peut être seul au milieu d'une grande ville parce que tous les autres sont des inconnus et que rien ne vous donne l'occasion de parler. On peut aussi habiter dans un hameau à l'écart, comme actuellement Delphine dans son appartement  à l'ancienne ferme Ory rénovée et transformée en couveuse d'entreprise, et voir arriver régulièrement des amis venus vous rendre visite, vous apporter de l'aide ou demander un service.

C'est cela qui fait toute la différence. Quand ce dimanche matin je marche au bord de la route quelques voitures passent en roulant doucement. Je salue le conducteur, il me salue. La plupart du temps c'est une personne du village. Quelquefois il n'est pas possible de mettre un nom sur lui. Mais ce n'est pas grave, ce n'est pas un étranger. S'il passe par là, il a nécessairement des liens avec le hameau et un jour ou l'autre il s'arrêtera pour parler.

Il en est de même quand une manifestation est organisée dans le village. En dehors des animations proposées c'est déjà l'occasion de croiser des personnes que l'on connait, d'échanger des nouvelles et éventuellement de boire ensemble le verre de l'amitié. Cette possibilité de rencontre n'existe pas si vous allez au Marché de Noël de Strasbourg ou même de Remiremont. C'est cela qui  fait une communauté. Pouvoir mettre un nom sur l'autre et dialoguer avec lui.

Ce partage est pratiquement notre seule richesse ou du moins un des rares avantages apporté par la vie dans une commune rurale. Je n'oublie pas bien entendu les paysages, la possibilité de se livrer à des activités qui ne sont pas possibles en ville depuis le jardinage en passant par les promenade. Mais à moins que d'être un grand philosophe comme Thoreau, vivre seul au fond des bois ou à la campagne serait certainement vite lassant.

C'est pour cela que tout ce qui est source de vie est le bienvenue, depuis l'installation d'entreprises ou d'habitants en passant par les activités des associations. C'est pour cela aussi qu'il est presque du devoir de tous les ruraux d'oeuvrer pour que cette vie se maintienne afin que régulièrement de nouveaux venus aient envie de combler les vides laissés par ceux qui partent.

Dans deux jours Mr Michel Fournier, maire de Les Voivres adressera ses voeux à la population. Ce sera une fois de plus l'occasion de se retrouver nombreux entre nous, d'écouter les élus faire le point sur les réalisations de l'année, de connaître les nouveaux habitants et de se dire que si beaucoup reste à faire, si les points noirs sont encore nombreux dont le plus important, le manque de réseau risque de décourager certaines entreprises de Les Voivres, une grande partie de la population se bat pour que vive notre région.

Dimanche de givre à La Basse des Orges

La gelée

Ce matin,
Il y avait
Des milliers
De diamants
Dans les champs.

Les gens ont dit :
“C’est la gelée.”

Mais moi
Je sais bien
Que c’est la lune
Qui a fait craquer
Tous ses colliers.

Anne-Marie Chapouton

Dimanche de givre à La Basse des Orges

> RETOUR SUR DÉCEMBRE 2016 : UN MOIS EXCEPTIONNEL !

> C’est un mois météorologiquement exceptionnel qui s’achève. Après décembre 2015 qui avait battu tous les records, voici que décembre 2016 récidive. Tout au long du mois, nous sommes restés sous une très forte influence anticyclonique. Un chiffre pour illustrer cela : 1022,2 hPa. C’est la pression atmosphérique la plus basse du mois enregistrée à Colmar (68–207m) ! C’est dire si les dépressions nous ont épargnées. Nous avons même atteints les 1047 hPa le 27 décembre ! Pour rappel, la limite entre dépression et anticyclone se situe à 1015 hPa...

> Ce très fort anticyclone a entraîné tout au long du mois un temps incroyablement sec. Il n’est par exemple tombé que 0,2 mm à Colmar sur tout le mois au lieu des 47,7 mm normales. C’est un record absolu car même en décembre 2015, il était tombé tout de même 5,4 mm. Et c’est la même chose en montagne puisque par exemple au Markstein (68–1184m), il est tombé ce mois 5,4 mm au lieu des 165,2 mm de moyenne et le précédent record de décembre 2015 à 28,7 mm a lui aussi été pulvérisé !

> Autre conséquence de l’anticyclone persistant, la présence de fortes inversions de températures entre la plaine et la montagne. Il a ainsi fait plus froid à Colmar qu’au Markstein sur tout le mois passé ! Concernant la moyenne des minimales, elle s’établit à -2,6°C à Colmar contre 0,3°C au Markstein. C’est exceptionnel car après décembre 2015, c’est la deuxième fois seulement que la moyenne mensuelle des minimales est supérieure à zéro degré sur les crêtes vosgiennes. Du côté des maximales, on relève une moyenne mensuelle à Colmar de 4,8°C contre 6,3°C au Markstein. Cette douceur remarquable en montagne place décembre 2016 en deuxième position des mois de décembre les plus chauds juste après décembre 2015.

> Faut-il y voir un signe du réchauffement climatique ? C’est la question légitime que l’on peut logiquement se poser quand on voit que deux années de suite, décembre 2015 et décembre 2016 sont si atypiques. Il est encore difficile de répondre à cette question. En effet, l’évolution du climat se définit sur plusieurs décennies. Mais force est de constater que les années se suivent et se ressemblent : des records mondiaux de chaleur tombent, la banquise devient chaque été de plus en plus mince, des retenues d’eau s’assèchent... Nul doute que le climat est en train de changer et que nous devrons nous adapter, ailleurs dans le monde mais aussi ici dans notre beau massif des Vosges…

Page Météo des Vallées

Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Dimanche de givre à La Basse des Orges
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

jean7288 06/01/2017 10:45

« vœux à la population» : j'avais fait, hier, un commentaire à partir de ces quelques mots mais, avec le froid, il a dû glisser du côté de la corbeille...

LES VOIVRES 88240 06/01/2017 14:15

Oui je ne voulais pas mettre de modération pour cette raison mais il a bien fallu y passer.

jean7288 06/01/2017 12:31

C'est un peu le problème avec la "modération", on tarde trop à revoir ce que l'on a écrit.
En l’occurrence le commentaire aurait mieux fait d'être oublié ou - mieux - CORRIGE puisqu'il faut lire lundi 9 janvier.

LES VOIVRES 88240 06/01/2017 11:37

Effectivement il avait été oublié

jean7288 05/01/2017 10:51

« vœux à la population.» : pour nous, à La Flèche, la manifestation est prévue le lundi 8 janvier. Pour certain(e)s, elle consiste surtout, après une (trop) longue énumération des réalisations et des projets de la Municipalité, à un "rush" sur petits fours et petites bulles proposés à cette occasion.
Le jour où Michel Fournier adressera les siens, je serai, comme toutes les personnes âgées de 63 ans et plus (il y a quelques années c’était 60 ans mais économies obligent...), invité à une séance récréative.
La rumeur promet que le show sera chaud !